Le Think Tank Airport Accelerator est un sac à dos très imposant (35.6 × 52.1 × 22.9cm), donc son utilisation est très spécifique. De part la quantité de matériel qu’il peut transporter, il est d’abord destiné aux photographes et vidéastes professionnels ayant besoin d’aller d’un point A à un point B sans avoir besoin de trimbaler plusieurs petits sacs. Quelle est donc son utilisation, que peut-il transporter et est-il suffisamment solide pour protéger votre matériel?

Petit tour du sac à dos

Commençons par le design extérieur. Sur la façade se trouve 2 poches, 1 petite pour y mettre des accessoires (cartes de visite, batteries, cartes mémoires, clés etc…) et 1 grande mais fine pour transporter 1 ordinateur portable et 1 tablette en même temps. Sur les photos vous pouvez voir 1 ipad retina et 1 portable alienware M14X R2. La profondeur de la poche n’est pas très grande mais ce portable rentre dedans pile poil (son épaisseur fait 2 fois celle d’un macbook). De part la finesse du tissu des poches frontales, il faudra faire attention à ce que le sac ne reçoive pas trop de choc, les ordinateurs et tablettes peuvent être endommagés.

Sur le côté droit de l’Accelerator se trouve une pochette élastique en tissu. Il possède 2 fonctions, celle de transporter une bouteille d’eau ou autres objets de cette taille, et celle d’y caler un trépied. 2 lanières sont fournies avec le sac à dos pour attacher le trépied à plusieurs hauteurs pour bien le caler. Un grand trépied se cale sans soucis. Mais je dois avouer que le design de cet attache-trépied n’est pas vraiment des meilleurs. Les lanières sont solides mais il faut toujours penser à les prendre avec soi, puis à les attacher. De plus la pochette élastique peut avec le temps et l’utilisation se trouer à cause du poids du trépied (ça ne m’est pas encore arrivé heureusement). Et comme les lanières sont très longues ils trainent un peu dans tous les sens. Si vous vous déplacez tout le temps et que vous attachez et détachez souvent votre trépied lors d’une journée de photo/vidéo, je ne pense pas que ce soit le meilleur système. De toute façon il faut garder en tête que la série des Think Tank Airport est destinée à transporter du matériel d’un point A à un point B (lors d’un voyage en avion par exemple, comme l’indique son nom), donc tout le matériel rentre dans le sac et non dehors. L’option trépied est je dirai un petit bonus et non un élément essentiel.

Sur le côté gauche du sac on peut trouver une poignée de transport et une pochette contenant un cadenas à 3 codes. Celui-ci est attaché au sac (détachable bien sûr) et sa longueur et d’environ 30/40cm. Personnellement je ne m’en suis jamais servi, mais j’en vois parfaitement l’utilité. Imaginez vous déplacer à l’aéroport et attendre votre avion, vous pourrez cadenasser votre sac de manière à ce que personne ne puisse vous le voler. Certes le câble n’est pas très épais et il peut facilement se couper, au moins il ralentira le coupable. 2 pochettes se trouvent sur le dessus du sac, l’une pouvant contenir vos papiers, l’autre vos cartes de visite. Avec 2 poignées de transport on peut clairement imaginer l’utilisation du sac en comme une valise.

Avec autant de matériel et de poids que l’Accelerator peut contenir et supporter, les brettelles doivent absolument être solides et le dos du sac confortable. Sans suspense, c’est bien le cas. Le dos est composé d’une épaisse matière souple et perforée pour l’aération. Les brettelles possèdent des mini poches pouvant contenir des petits accessoires. Lorsque vous calez leur longueur, le surplus de bretelle se range via de larges élastiques, très pratique. Il y’a également une ceinture de maintien pour une meilleure répartition du poids. Si vous ne l’utilisez pas, elle peut se ranger dans la grande poche inférieure.

Think Tabnk Photo livre toujours une housse protège-pluie avec leur sac. Contrairement à beaucoup d’autres fabricant, Think Tank a décidé de ne pas l’attacher au sac mais de l’inclure en accessoire. Quoi qu’il en soit, le protège-pluie est crée pour parfaitement couvrir le sac. D’ailleurs chaque protège-pluie possède un sticker mentionnant le nom du sac qu’il protège, donc si vous achetez plusieurs produits de la marque vous ne les confondrez pas.

Compartiment interne et kit matériel photo/vidéo

Venons-en au compartiment principal. Il est très large et très profond. Vous pouvez voir sur les photos que les diviseurs sont épais, et j’ajoute qu’ils sont également très rigides. Petit détail important à souligner, les fermetures éclairs des 3 poches frontales bleues sont dotées de petit « ponts » en tissu qui servent à rentrer la fermeture éclair. Avec ça plus de soucis d’y coincer vos câbles. Bien pensé Think Tank 🙂

L’image ci-dessous illustre un kit vidéo assez important. Il y’a 2 reflex numériques (Sony A99 et Nikon D800 grippé), 4 objectifs (Sigma 70-200mm, Nikon 14-24mm, Sigma 35mm, Nikon 85mm), un Zoom H6 et tous ses accessoires, une Go pro et tous ses accessoires, un kit audio micro-cravate Sony, un super clamp avec son bras articulé, un casque Audio Technica ATH-M50, des cartes mémoires et batteries, un iPad, un color checker passport et un trépied avec une rotule vidéo Manfrotto.

Kit matériel photo/video personnel pour Think Tank Airport Accelerator

Tout rentre dedans sans soucis. Les diviseurs protègent chaque matériel comme il faut. Attention toutefois, il ne faut pas y ranger du matériel au point de tout serrer car les chocs externes peuvent endommager l’intérieur. Tous les sacs think Tank ont une rigidité qui est moyenne donc les chocs externes sont à prendre avec considération. Même la valide à roulettes Thin Tank Airport International n’est pas la plus rigide, le meilleur que je connaisse étant la série des Lowepro Pro Roller. Donc laisser un peu d’espace à chaque compartiment permettra de bien absorber les chocs. Je note également (et ce n’est pas très visible sur les photos que les fermetures éclair du compartiment principal possèdent un trou pour les cadenasser.

Vue interne du Think Tank Airport accelerator avec matériel installé

L’un des  meilleurs rangements internes

Comme tout produit Think Tank, le Airport Accelerator a été pensé par un photographe pour les photographes. Son espace interne est donc parfaitement agencé pour contenir tous types de matériel. D’abord sa profondeur (17,3cm) est parfaite pour y mettre des reflex numériques grippés et des longs objectifs 600mm. Il y’a beaucoup de places, vraiment beaucoup, pour emporter avec soi tout son kit studio, flashs strobist et bien plus.

Qui dit gros sac à dos dit sac de voyage, et le Think Tank Airport Accelerator remplit bien son rôle. Ses dimensions ont été pensées pour coller aux contraintes des aéroports, vous pourrez l’emporter en cabine sans soucis. Et pour les vols nationaux et internationaux, vous pourrez sécuriser les fermetures avec le cadenas intégré. Lorsqu’il est complètement chargé, l’Accelerator est lourd, mais les matériaux utilisés sont très agréables pour le dos (sorte de mousse rigide qui s’adapte assez bien aux courbes du dos). Il y’a aussi une autre attache au niveau de la taille pour mieux répartir le poids. Que ce soit pour les voyages en avion ou pour se déplacer dans des zones rugueuses et sinueuses (montagne, forêt etc…), le confort est un plus.

Avec autant de matériel à transporter, je m’en sert personnellement pour réaliser un travail photographique ou vidéo de A à Z, donc tout le workflow, de la prise de vue jusqu’à la retouche et livraison des images. J’utilise en ce moment un portable Alienware (14 pouces) qui est épais et lourd, et je le combine régulièrement avec mon matériel audio et tactile (tablette graphique) ainsi que mon rooter wifi (Huawei E5776), ce qui me donne un mini studio mobile. Certes je ressemble à Songoku ou Krilin lorsqu’ils s’entraînaient avec Tortue Géniale avec une carapace dans le dos, mais mon travail est fait rapidement et efficacement. Son grand espace offre presque une combinaison illimitée de rangement, de plus les matériaux utilisés par Think Tank (résistant à l’eau, fermeture éclair indestructible, espace interne modulable avec ses diviseurs à scratch…) font de l’Accelerator une bonne carapace de transport.

En point négatif (ça peut être décisif), le transport d’un trépied n’est pas idéal. Les lanières ne sont pas très pratiques et la poche élastique ne maintient pas le trépied avec un maximum de sécurité. Comme je l’ai dit, c’est plus un bonus qu’une réelle fonctionnalité. Les vidéastes transportant beaucoup de matériel avec 1 ou plusieurs trépieds se dirigeront probablement vers le Lowepro vertex 200/300 AW, bien plus pratique à ce niveau. Mis à part ce détail, le Think Tank Airport Accelerator fait un sans faute. Matériaux de très grande qualité, design passe-partout, espace interne monstrueux, protection assurée, il est le (presque) parfait compagnon du photographe/vidéaste professionnel.

Think Tank Airport Accelerator mis en scène

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
= 3 + 5