Récemment j’ai investi dans beaucoup de matériel audio (enregistreur numérique, casque audio, micro-cravate, système sans-fil) car petit à petit je me lance dans de la vidéo. Peut être qu’à l’avenir je publierai des podcasts ou séries de vidéos, je ne sais pas encore. Pour le moment je réalise quelques projets vidéos avec des amis, et comme il y’a beaucoup de voix pour le son, il me fallait acquérir ce qu’on appelle un casque de monitoring. Après avoir parcouru plusieurs tests, sites et vidéos YouTube, je me suis arrêté sur le fameux Audio-Technica ATH-M50. Pour un prix moyen de 125€ (à l’heure où j’écris cet article), le M50 est quasi imbattable en rapport qualité-prix. Explication dans ce test.

L’audio-Technica ATH-M50 est livré avec une petite sacoche en simili-cuir très pratique pour le transport. Un adaptateur jack 3,5mm à 6,35mm est également inclus, et c’est à peu près tout. Vous avez la possibilité d’acquérir le M50 avec un câble droit, spiralé ou détachable. La dernière version étant la plus récente, elle coûte un peu plus cher (environ 160€). Pour les versions non détachables, vous pouvez choisir 3 versions différentes, en noir, blanc et rouge. Pour la version détachable, il y’a le noir, blanc et bleu nuit/Camel. Pour ma part, j’ai choisi un M50 noir avec câble non détachable à spirales. Pour le transport, ce casque peut se rétracter et prendre un minimum de place.

Les matériaux utilisés sont en partie du plastique et du métal. L’arceau se pose confortablement sur la tête, la mousse est ni trop épaisse ni trop fine. Les grandes oreillettes recouvrent toute la surface de mes oreilles (alors qu’elles sont très grandes), ce qui crée une très bonne fermeture. L’isolement est très bon, le confort est excellent (les mousses des oreillettes sont très épaisses). Pourrais-je le porter toute la journée durant? Probablement pas. Ce n’est peut être que moi, mais après une vingtaine de minutes je commençais à avoir un peu mal sur le haut du crâne. Mais j’ai remarqué que j’avais ce mal avec tous les casques de type fermés que j’ai pu tester. L’épaisse mousse des oreillettes tendent aussi à chauffer un peu avec le temps, ce qui fait que j’ai toujours besoin de le retirer après un certain temps. Mais j’imagine que c’est assez typique des casques fermés, donc je n’appellerai pas nécessairement cela un point négatif. Dans l’ensemble, j’adore la qualité de construction du ATH-M50. il est de plus léger et les oreillettes rotatives et rétractables sont orientables dans tous les sens, ce qui est pratique lorsque je le pose sur mon coup, je peux ainsi les tourner et les reposer sur mes pectoraux 🙂

Maintenant passons à la qualité du son. Je dois d’abord dire que je ne suis pas un audiophile, à vrai dire je m’y connais même en rien. Mais pour tester la qualité sonore du M50, j’ai écouté plusieurs morceaux de musique avec plusieurs casques pour faire une comparaison. 3 casques ont été utilisés, le Sennheiser RS 170, le Parrot Zik et le ATH-M50. J’ai écouté plusieurs morceaux de musique tels que du Massive Attack, du Infected Mushroom et du Jay Chou. Et que dire, wouaouhhh. Ce sonnnnnnnnnn. J’ai littéralement redécouvert des morceaux que j’écoute depuis des  années déjà. Les détails, la clarté, l’équilibre des basses, c’est de la pure magie vaudou lol. Il est de loin le meilleur casque que je possède. La restitution de l’ensemble des tons (aigus et graves) est extraordinaire, je peux tout entendre avec une clarté remarquable. Et même dans certains morceaux de musique, j’ai entendu des sons que je n’avais jamais entendu auparavant. Par exemple l’intro du morceau « Protection » de Massive Attack commence tout doucement, et les instruments viennent s’ajouter au fur et à mesure. La progression est tellement douce et progressive, j’en avais les frissons dans le dos. Et quand la voix de Tracey Thorn démarre, c’est le summum. C’est indescriptible, il faut l’écouter pour le ressentir. Quand j’ai lancé « Protection » sur mes 2 autres casques (RS 170 et Parrot Zik), l’expérience était vraiment pas la même. Sur le RS 170, la clarté était bonne, mais les aigus semblaient beaucoup plus pâlichons, et surtout il est plus difficile de discerner les différents instruments. Mais pour un casque sans fil c’est tout de même excellent, il n’y a pas de nuisance en arrière-plan, le son est clair et les basses sont assez denses. Le parrot Zik est par contre très très différent en terme d’expérience. Les basses sont tellement envahissant que ça a tendance à étouffer l’ensemble des instruments, lui donnant beaucoup moins de clarté, d’homogénéité et de piquant. Certains apprécieront la force des basses (surtout avec le mode Lou Reed activé), pour ma part j’ai mal aux tympans après une dizaine de minutes d’écoute. Le Parrot Zik est très atypique, on aime ou on aime pas. J’aime, mais de temps en temps.

Audio-Technica-ATH-M50

Le casque de monitoring Audio Technica ATH-M50, quand on y a goûté, on a du mal a revenir en arrière. C’est un casque destiné avant tout à restituer un son fidèle, sans basse exagérée, pour le travail du professionnel (tournage vidéo, interview, podcast etc…). Mais pour le multimédia, il est également parfait. Au vu de sa taille, il n’est pas fait pour la mobilité (je préfère mon Parrot Zik pour bouger), bien qu’il soit rétractable et qu’une sacoche soit livrée avec. Après si ça ne dérange pas d’aller au travail ou en cours avec ce gros casque fermé, dans le bus ou dans le train, pourquoi pas. En tout cas, pour le prix qu’il faut payer, ce casque a, je dirai, aucun point négatif. A recommander les yeux (et oreilles) fermés 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
= 5 + 6