uiJe possède quelques cailloux Nikon et Sigma que j’aimerai utiliser sur mon Sony Alpha 7S, mais comme ce sont des optiques G sans bague de diaphragme, il existe peu de bagues sur le marché parfaitement compatibles avec ces optiques. C’est-à-dire que la bague d’adaptation doit pouvoir contrôler l’ouverture de diaphragme de l’objectif en faisant bouger le petit crochet sur le fût arrière de l’objectif. Et comme c’est un système très précis et fragile, il faut une bague parfaitement conçue pour chaque monture. Et tout simplement, je me suis dirigé vers l’un des meilleurs fabricants de bagues d’adaptation, Metabones.

Livré avec une boîte de transport

Metabones Nikon G vers Sony E/FE

Le modèle que j’ai acquis est le Metabones Nikon G vers Sony E/FE. Il est entièrement compatible avec les capteurs APS-C et Plein Format. C’est le modèle non Speedbooster( uniquement compatible capteur APS-C), donc il n’y a aucune lentille dans la bague. Elle est livrée dans un petit packaging en carton illustré, et elle contient 2 éléments: la boîte de transport et la bague elle-même. A ce sujet c’est une bonne surprise car je pensais qu’elle serait livrée nue. La boîte est d’ailleurs de très bonne facture, le design a été conçu pour que la bague se cale à la perfection. Bravo Metabones.

ouverture de diaphragmebague de diaphragme

Dès la première prise en main on sent la qualité des matériaux de la bague. Une bague de diaphragme annotée de 1 à 7 puis F permet de faire bouger tout le mécanisme interne. En y regardant de plus près on peut voir à l’intérieur une grande lamelle en métal qui bouge en formant un petit arc de cercle lorsque l’on tourne la bague de diaphragme. En fait Cette lamelle se pose contre le crochet de l’objectif montée dessus et contrôle l’ouverture. Donc le mécanisme est ultra-précis, sinon il peut abîmer l’objectif. J’ai possédé plusieurs bagues dans le passé qui coûtaient 20€, mais leur mécanisme ont rayé plusieurs de mes optiques :-/

Niveau construction, c’est la grande classe. La bague est assez lourde à la prise en main, les baïonnette avant et arrière sont en métal, ce qui est un vrai plus pour la longévité. Le collier de pied permet d’attacher la bague sur un trépied, il est également possible de le retirer pour gagner en compacité. La bague de diaphragme est annotée d’une lettre F suivie de chiffres allant de 1 à 7. F correspond à la plus grande ouverture, 7 à la plus petite. Cette bague de diaphragme n’est pas crantée, elle ne fait pas de bruit de click lorsqu’on passe d’un chiffre à l’autre, ce qui est très pratique pour le silence en mode vidéo et pour la fluidité de transaction.

metabones et objectif

L’une des grandes craintes est de savoir si la bague Metabones s’intègre parfaitement avec les objectifs Nikon et bien sûr la monture E. Sans suspense, je dis oui. C’est même l’adaptation parfaite. Lorsque l’on attache un objectif à un appareil, on doit normalement entendre un bruit de blocage. Il en est de même dans ce cas. Le blocage se fait fermement, on peut voir le cran de sûreté bouger quand l’objectif est correctement attaché. Et pour détacher l’objectif c’est tout aussi bien, il suffit d’appuyer sur le cran de sûreté et de tourner l’objectif. La bague de diaphragme est quant à elle très ferme. Il faut forcer légèrement pour la faire tourner, ce qui est un bon point car il y’a beaucoup moins de risque de la bouger en manipulant l’appareil. J’ai aussi lu quelques articles et vu des vidéos sur d’autres bagues d’adaptation, et certaines d’entre elles ne sont pas assez résistantes, donc lorsque l’on bouge l’appareil photo la bague de diaphragme tourne toute seule, ce qui change l’ouverture. Pas pratique du tout, surtout en mode vidéo. Avec la Metabones, aucun risque la-dessus.

monatge sur le Sony Alpha 7Scomparaison des 2 appareils photo Sony

Cette bague Metabones n’est pas un modèle Speedbooster, elle est donc adaptée à tous les appareils Sony E et FE. Il n’ya pas de joints électroniques pour transmettre des informations comme les données EXIF, l’autofocus ou la stabilisation. Ce sera donc uniquement de la mise au point manuelle. Avec les Nex et les Alpha 7 ça ne sera pas un problème vu que le focus peaking est là pour nous aider. Il faudra juste faire attention à bien activer le mode déclenchement sans objectif dans les menus.

L’élément le plus important est bien sûr la bague de contrôle du diaphragme. Pour avoir essayé d’autres bagues à 30€, j’ai été ravi par la qualité de celle-ci. Elle est rigide et fluide, numérotée pour un réglage précis et surtout elle ne fait pas de bruit quand on passe d’une ouverture à l’autre, ce qui est bien pour la vidéo.

vue d'ensemble de la bague avec l'appareil photo

Les bagues Metabones ont aujourd’hui acquis une très bonne réputation, et après avoir testé ce modèle ( non speedbooster) je suis aussi du même avis. La qualité de construction est excellente, l’adaptation aux objectifs sans bague de diaphragme est parfaite et le contrôle de l’ouverture est fluide. De plus une belle boîte rigide est livrée avec pour le transport. Le prix demandé est clairement justifié. Maintenant il faut que teste leurs modèles Speedbooster 😉

A lire également: Quel objectif photo choisir?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
= 5 + 9