Je suis passé à mi-temps dans mon travail au labo photo Crealivre. Mes collègues ont accepté ma demande et je leur en remercie beaucoup car j’ai besoin de plus de temps pour moi. Mes projets professionnels ce sont considérablement métamorphosés ces derniers mois et je ressens le besoin de me « refocus ».

Travailler de chez soi, si productif que ça ?

Mon travail au labo se fera désormais tous les matins (avec le mercredi en journée entière), l’après-midi sera consacré à mon travail de réseau social (écriture de blog, marketing web, amélioration de sites web). Je pense dépenser environ 2h par jour à cette activité plus que primordiale dans une activité comme la mienne. La présence web ainsi que le marketing sont des éléments faisant partie intégrante d’une activité professionnelle liée à l’image. A l’époque glorieuse de mes parents, lorsqu’internet n’existait pas encore et que les gosses jouaient au lego, les boutiques fonctionnaient très bien lorsqu’ils avaient pignon sur rue. Aujourd’hui ce n’est plus le cas et la guerre du e-marketing fait rage pour que chacun puisse trouver sa place dans un monde de plus en plus complexe. Pour nous les photographes le marketing est ce qu’il y’a de plus vital à l’existence de notre activité. La plupart d’entre nous ne possédant plus de studio photo (les prix sont si chers et la demande de moins en moins riche à cause de la numérisation), nous devons travailler avec les réseaux sociaux, le bouche-à-oreille, les contacts et les salons pour nous faire connaître, on peut travailler de chez nous. Mais voilà, le problème des fois, c’est que c’est chez nous…

Vous savez, au moment du nouvel an lorsque vous prenez de bonnes résolutions et qu’au final vous ne les tenez pas, on a tous vécu ce moment n’est-ce pas? Et bien lorsque vous travaillez de chez vous, ça arrive aussi. Vous vous dîtes que vous allez terminer telle tâche, finaliser tel projet, lancer telle idée, mais à cause de l’ambiance de la maison, du côté trop comfortable, la procrastination n’est souvent jamais loin. Alors pour palier à ce problème la solution est tout simplement de travailler à l’extérieur. un café (au starbucks yeahh), à la bibliothèque ou dans un parc, tout lieu est prétexte à sortir de chez soi pour travailler.

Je possède 2 setup pour le travail en déplacement, mais les 2 ne conviennent pas vraiment à mon nouveau rythme de vie. L’un est composé d’un ordinateur/tablette de 10 pouces (Surface Pro 2), ce qui est beaucoup trop petit pour un travail de longue durée, et l’autre d’un ordinateur de 18 pouces (avec plus de 5kg pour le portable seul), ce qui est beaucoup trop gros pour un travail de mobilité quotidien. En faisant des recherches j’ai trouvé beaucoup de portables de 13 pouces de qualité, ce qui est un parfait compromis pour la mobilité et le confort d’usage. Dell, HP, Razer, Apple ou Lenovo, tous les constructeurs proposent des portables de qualité, mais c’est vers Microsoft que je me suis dirigé, avec son ultraportable/tablette Surface Book. Cet ordinateur à la particularité d’être livrée avec un stylet qui étonnement fonctionne très très bien. Je l’ai d’ailleurs utilisé aujourd’hui même lors d’un cours de photo pour illustrer quelques propos autour de l’ouverture du diaphragme, de la vitesse d’obturation et de la sensibilité ISO. Dès que je l’ai testé en magasin j’ai été conquis. J’en dirai plus lors d’un article dédié à celui-ci.

Et avec l’acquisition d’un nouvel ordinateur portable, la surface book, me voilà paré pour visiter tous les coffee shop de Paris pour trouver la meilleure ambiance de travail. Et pourquoi pas ensuite les espaces de co-working 🙂

A lire également : Mon studio de travail 2016

Mon Setup pour la productivité en déplacement

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
= 3 + 8