Beaucoup d’entre nous sommes d’accord à dire que pour apprendre la photo, le meilleur moyen est d’utiliser le mode manuel. Il est le meilleur enseignant car c’est avec lui que l’on fait le plus d’erreur. En mode manuel vous devez donc régler votre vitesse d’obturation, ouverture de diaphragme et sensibilité ISO tout seul, comme un grand. Mais alors si on est lâché dans la nature sauvage tout seul comme ça, comment peut-on savoir que les réglages que l’on va utiliser seront bons dès la première photo? Et bien il se trouve que nous ne sommes pas seul, un guide sera toujours présent pour nous accompagner dans nos réglages.

la boule blanche du posemetre mesure la lumiere

La mesure de la lumière intégrée aux appareils photo

Connaissez-vous ou vous souvenez-vous du flashmètre, cet appareil à mesure avec une petite boule blanche. Le flashmètre sert à mesurer la lumière dans la direction où on dirige la petite boule blanche, et elle va nous donner les réglages d’ouverture, de vitesse et de sensibilité ISO à appliquer sur notre appareil pour prendre en photo avec précision ce que le flashmètre a mesuré. Le flashmètre est aussi appelé posemètre, les modèles récents peuvent à la fois mesurer la lumière ambiante et la lumière au flash de studio ou flash cobra. En studio le flashmètre est encore beaucoup utilisé, alors que pour la photo en lumière ambiante (naturelle et artificielle), ce n’est plus le cas, car il se trouve que tous nos appareils sont équipés d’un appareil de mesure. Ce système de mesure intégré s’appelle la mesure TTL, Through the lens (à travers l’objectif).

Lorsque vous cadrez un sujet, votre objectif capte la lumière de ce que vous cadrez et va mesurer cette quantité de lumière. Il va ensuite vous donner un résultat qui sera affiché sous la forme d’un schéma illustré comme ci-dessous, et qui va vous aider dans vos réglages.

écran arrière du Sony Alpha 700

Imaginez que le 0 au milieu du schéma représente la photo parfaite. Vous voyez la petite barre en flèche, et bien lorsque vous faites vos réglages d’ouverture, de vitesse et d’ISO, cette barre va se déplacer sur le schéma. « Idéalement », il faudrait que cette barre se trouve pile au milieu. Lorsqu’elle est dirigée vers les +, votre image sera probablement trop claire, on dira qu’elle est surexposée. Et logiquement, vers les – votre image sera sous-exposée. Cette donnée est nommé « Indice de Luminance » (IL) ou « Exposure Value » (EV).

En général Cette barre d’aide est visible sur votre écran arrière juste en dessous des réglages essentiels. Selon les appareils il est également représenté juste avec un chiffre précédé du + ou du – (par exemple sur les Sony Nex). Pour les appareils experts et pro un écran supérieur affiche également le schéma. Et pour les réflex numériques le schéma sera également reporté dans le viseur optique, vous pourrez ainsi réaliser vos réglages tout en gardant un oeil sur votre sujet à travers le viseur.

écran supérieur du nikon D800

Détails à travers le viseur optique

Attention cette barre de mesure d’exposition fonctionne différemment en fonction de deux paramètres: le mode de mesure de la lumière et le mode de prise de vue. Nous parlerons ici que du deuxième paramètre. Il y’a 4 principaux modes de prise de vue sur la majeure partie des appareils photo: le mode manuel (M), la mode priorité diaphragme (A ou AV selon les appareils), le mode priorité vitesse (S ou TV selon les appareils) et le mode Priorité programme (P). Avec les modes A, S et P, la barre de mesure reste la même visuellement mais switche pour devenir la compensation d’exposition. Comme les modes priorité sont des modes semi-automatiques, ils vont donc faire la « moitié » du travail de réglage pour vous et par conséquent toujours faire en sorte que la petite flèche de la barre de mesure se trouve pile au milieu, sur le 0. A moins que vous décidiez de la bouger soit vers le + soit vers le -, auquel cas vous aurez à manipuler la compensation d’exposition. Je ne rentre pas plus dans les détails, ce sera le sujet d’un autre article.

écran orientable du Sony NEX 7

Et voila, comme vous pouvez le lire, le mode manuel n’est pas un mode fait pour les surdoués utilisant des réglages à la devinette ou au pifomètre. Comme le fil d’ariane, la barre de mesure de la lumière sera notre guide, notre meilleur ami, celui qui nous éclairera sur le chemin obscur de la photographie manuelle (pas si obscur en fait). Sur les réflex numériques ce sera le seul élément indicatif de notre exposition avant la prise de vue. Mais comme la technologie avance à grand pas, un autre guide est venu compléter cette aide, et pas des moindres: la visée avec écran.

comparatif de 3 expositions de la lumière

Lorsque vous faites des photos avec votre smartphone, vous utilisez votre écran pour cadrer n’est-ce pas? Et bien avec l’apparition de la technologie liveview et des hybrides, l’écran affiche si votre image finale sera trop claire ou trop sombre avant même de déclencher. Cette aide visuelle est extrêmement utile et beaucoup plus facile à utiliser que la barre de mesure, même si les 2 sont complémentaires. Les appareils hybrides ( Sony, Olympus, Fujifilm, Panasonic) sont particulièrement bons dans cette fonction. Mais attention certains appareils n’affichent pas visuellement la mesure en temps réel même si vous avez le mode manuel et liveview. Que vous soyez trop sombre ou trop clair dans vos réglages, l’écran ne changera pas de luminosité, il faudra donc se référer à nouveau au schéma.

comparaison de la mesure d'exposition

Après 8 ans de photo j’utilise encore le mode manuel et la barre de mesure de la lumière, même dans les situations les plus difficiles comme les sorties d’église des mariés ou l’arrivée de la pièce montée. Après tout si on lâche le fil d’ariane, on finit toujours par se perdre non? 😀

Alire également: 3 astuces pour améliorer vos photos de portrait

5 conseils pour bien choisir son appareil photo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
= 4 + 1