Deuxième réglage des 3 essentiels à la photographie, la vitesse d’obturation influe drastiquement sur le rendu final de votre photo. C’est elle qui vous permet de créer des flous ou la fixation d’un mouvement. Couplé avec l’ouverture de diaphragme et la sensibilité ISO, vous obtenez le trio indissociable de la base de la Photographie.

1/ 1er, 2ème rideau et nombres

Vous souvenez-vous des pellicules photo de l’époque argentique? Elles ne devaient absolument prendre la lumière avant et après la prise de vue, auquel cas elle était complètement fichue et donc poubelle. La pellicule s’insère dans l’appareil photo via le dos du boitier, puis lorsqu’on déclenche, la façade protégeant la pellicule de la lumière s’ouvre puis se ferme à une certaine vitesse, illuminant la pellicule pendant une durée déterminée. Cette durée doit être ni trop longue, ni trop courte, mais parfaitement ajustée pour obtenir une image correctement exposée. La façade protégeant la pellicule de la lumière est un système complexe composé de 2 rideaux qui réalisent un mouvement de va-et-vient vertical constant afin d’exposer à égale durée toute la surface de la pellicule. Et bien il se trouve qu’en numérique ça fonctionne exactement de la même manière.

Source vidéo: cameratest

Exemple en vidéo

La vidéo représente un appareil numérique de type reflex. Lorsque vous appuyez sur le déclencheur, le miroir se lève pour révéler les rideaux cachant pour le moment le capteur. C’est alors que le 1er rideau (inférieur) se baisse, exposant le capteur, puis le 2ème rideau (supérieur) se baisse à son tour pour terminer l’exposition. Et enfin le miroir se baisse pour terminer le déclenchement, les miroirs peuvent désormais reprendre leur place d’origine.

vitesse-obturation-comparaisons

Régler la vitesse sur l’appareil photo

La vitesse d’obturation est visible sur votre appareil photo à plusieurs emplacements, tout dépendra de votre type d’appareil: sur l’écran LCD, l’écran de rappel supérieur, ou sur une molette dédiée. Vous avez la possibilité (encore une fois selon les modèles d’appareil) de choisir une vitesse d’obturation allant de 30s jusqu’à 1/8000s. Si par exemple vous sélectionnez 1/800s, cela voudra dire que les 2 rideaux s’ouvriront et se fermeront à la vitesse de 1/800s, soit 1,25 millisecondes. C’est extrêmement rapide. Plus la vitesse est élevée, plus vous pourrez figer un mouvement rapide, et inversement plus votre vitesse est lente, plus vous pourrez créer un flou de bougé. Mais nous allons voir par la suite que ce n’est pas si simple que ça, et que les vitesses lentes ne servent pas uniquement à créer du flou de bougé.

Il y’a encore une autre vitesse d’obturation disponible sur la plupart des appareils photo, on l’appelle la pose B (ou Bulb). Cette pose est en fait personnalisable, vous pouvez choisir la vitesse que vous souhaitez. Certaines pratiques photographiques comme la photo d’étoiles demande des vitesses bien plus longues que les 30s max de l’appareil. Il est alors possible de régler la durée souhaitée via une télécommande optionnelle, laissant exposer le capteur jusqu’à l’infini si nécessaire (ou que la batterie soit vidée).

pose-B

2/ Exemple d’images

Prenons par exemple une scène et photographions-là avec différentes vitesse d’obturation.

Comparatif-vitesse-obturation

Les gouttes d’eau prennent une forme différente en fonction de la vitesse utilisée. En pose longue (1/10s) le jet ressemble à un flux continu alors qu’en pose courte (1/2500s) on peut clairement voir les gouttelettes d’eau formant le jet.

3/ Pose B et filtres ND

Réaliser des poses de plus de 30s ne sont pas forcément destinées à des photos de nuit. Il est possible de prendre des photos en pose très longue de plein jour pour obtenir des effets très spécifiques, et ce grâce aux filtres ND. Dans les débuts de la photographie, les plaques de gélatine étaient si peu sensibles à la lumière que lorsqu’on photographiait une rue bondée, personne ne se trouvait sur l’image finale. Les poses longues n’ont pas le temps de figer la plupart des mouvements, seuls les éléments fixes ou très peu mobiles sont visibles.

faible-vitess-obturation-filtre-ND

pose-longue-filtre-nd

F/22, ISO100, 1s et filtres ND 256 (8x8x4)

Le filtre ND se visse ou se pose devant l’objectif et il est plus ou moins sombre (ND2 jusqu’à ND400, voir même plus). Plus le filtre est sombre et moins il fait rentrer de la lumière dans l’appareil, ce qui oblige l’obturateur à rester ouvert très longtemps pour impressionner le capteur et obtenir une image correctement exposée.

4/ Autres facteurs de la vitesse d’obturation

Voici encore quelques points important à savoir sur la vitesse d’obturation. Ils seront développés dans des articles complets et sont destinés à ceux qui connaissent les bases de la photo.

-En photo au flash la vitesse d’obturation a une grande influence sur la lumière ambiante ou naturelle, c’est principalement elle qui gère la luminosité de l’arrière-plan si vous réalisez de la photo de portrait strobist.

-Avec un reflex numérique la vitesse de synchronisation avec le flash est en général au maximum de 1/250s. Au-delà l’appareil peut rentrer dans le mode high speed sync (HSS).  Avec d’autres types d’appareil (compact, moyen format ou hybride) la vitesse de synchronisation n’est pas aussi limitée.

-Les différents modes de synchronisation du flash sont fortement liés avec la vitesse d’obturation (HSS, synchro 2ème rideau…).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*
= 3 + 8